Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Psychogénéalogie, Maureen Boigen – Paroles d’experts

Nouveau rendez-vous des experts, nous retrouvons aujourd’hui Maureen Boigen pour nous parler de la psychogénéalogie !

Nous en entendons beaucoup parler depuis quelques années, cette interview va vous permettre de découvrir ce domaine très intéressant !

Interview de Maureen Boigen

 

Bonjour, pouvez-vous vous présenter ?maureen boigen

Maureen : Je suis thérapeute psycho-corporelle, formée à l’Analyse Psycho-Organique ( APO), analyste transgénérationnelle, constellatrice et Directrice du CFTTA ( Centre de Formation aux Thérapies Transgénérationnelles d’Aquitaine). Je suis l’auteure d’un livre sur la psychogénéalogie : « L’Expérience de l’Arbre » paru en 2009 ainsi que de plusieurs articles dans la revue « Adire ».

Mon parcours de thérapeute a commencé il y a une vingtaine d’années et l’élément déclencheur a été la naissance de mon fils. J’ai rencontré la Psychogénéalogie assez vite à l’issue de ma formation de psychothérapeute en 1997. Cela s’est fait par d’heureux concours de circonstances qui m’ont acheminée vers la rencontre avec Anne Ancelin Shutzenberger. Le déclic a été immédiat et la compréhension des mécanismes de transmissions me sont apparus d’une logique imparable. Il ne me restait qu’à aller me pencher sur mon arbre familial, ce que j’avais déjà ébauché dans le cadre de ma formation et de ma thérapie personnelle mais le plus gros allait prendre plusieurs années.

Depuis une quinzaine d’année j’organise et j’anime des formations dans le domaine de la psychogénéalogie et de l’analyse transgénérationnelle. Je sens ma place bien enracinée à cet endroit de la transmission et dans une évidence et une continuité de mon histoire familiale. Ce travail d’investigation et de réhabilitation de l’histoire de ma famille a contribué énormément à un sentiment de paix, d’être à ma juste place.

 

 La psychogénéalogie est une approche thérapeutique qui ouvre sur le monde de nos origines à partir de la place que nous occupons dans notre famille… 

 

Qu’est ce que la psychogénéalogie ?

Maureen : La psychogénéalogie est une approche thérapeutique qui ouvre sur le monde de nos origines à partir de la place que nous occupons dans notre famille, en se référant aux informations généalogiques et à la mémoire familiale afin de comprendre l’impact psychologique sur la descendance, d’événements douloureux qui se sont produits dans les générations précédentes et qui bien souvent se sont verrouillés dans des secrets et/ou des non-dits.

Dans chaque famille, les événements antérieurement vécus laissent une trace affective au fil des générations et viennent perturber notre manière d’être au monde : angoisses, peurs, conflits familiaux, difficultés d’argent, de couple, maladies, peuvent être reliés à un héritage inconscient constitué de traumas, de deuils non faits entre autres!

En décodant le sens caché d’informations à caractère identitaire : prénoms, noms, lieux, métiers, et dates anniversaires, les portes de la mémoire familiale s’entrouvrent sur les lieux des secrets, non-dits, et souffrances vécues dans le passé familial. Face à l’arbre généalogique l’individu trouve le sens de son héritage déposé à son insu dès sa conception.

 

On parle aussi d’analyse transgénérationnelle, quelle est la différence ?

Maureen : L’analyse transgénérationnelle prolonge et croise le travail psychogénéalogique en approfondissant l’impact des situations souffrantes de l’histoire familiale et ses effets sur la descendance. Il s’agit donc d’un travail en profondeur sur les transmissions transgénérationnelles sur 3 ou 4 générations ( voir plus).

Nous procédons à un démaillage et un remaillage par rapport aux manques ou aux trop plein de transmissions. Lorsque certains traumas ont pu être décryptés avec le génosociogramme ( dessin représentatif de l’arbre généalogique), dans le cadre de séances en psychogénéalogie, il reste tout un travail thérapeutique pour travailler en profondeur sur les défauts de transmissions et notamment les secrets et non-dits sur les deuils, les naissances cachées, etc.

Ceux–ci ont imprégné la cellule familiale de pathologies sur plusieurs générations et ont impacté psychiquement les descendants en générant des comportements, des fonctionnements inadaptés aux situations qui se présentent.

Le cheminement de la personne s’effectue dans un travail thérapeutique suivi et procède selon des allers retours avec les expériences importantes de son histoire personnelle et les histoires familiales de son arbre. L’analyse transgénérationnelle favorise la restauration des liens inter et transgénérationnels et l’enracinement du sujet dans sa place d’origine. La question de sa place est d’importance. C’est à partir de celle ci que commence le voyage transgénérationnel et qu’il se termine dans un retour chez soi bien mérité.

La méthode des constellations familiales et systémiques diffère totalement de la psychogénéalogie, ce n’est ni la même méthode ni les mêmes références ! 

 

Nous entendons aussi parler des constellations familiales, pouvez-vous nous en dire plus ?

Maureen : La méthode des constellations familiales et systémiques diffère totalement de la psychogénéalogie, ce n’est ni la même méthode ni les mêmes références ! Les constellations familiales offrent une complémentarité à tout travail thérapeutique. C’est également une porte d’entrée pour comprendre certaines situations ou sentiments inexplicables dans lesquels nous nous sentons pris en otage.

C’est une expérience à la portée de chacun dans la démarche de vouloir s’extraire de transmissions familiales aliénantes ( secrets, non-dits, deuils non faits etc..) de vécus personnels traumatiques, de clarifier des relations familiales, professionnelles, amicales, amoureuses, mais aussi pour toute problématique existentielle.

Les constellations familiales ont cette particularité d’inviter et de rendre vivantes dans l’espace nos représentations internes. Nos problématiques habitent de façon parasite notre psychisme et hantent le présent de notre existence. Y sont inclus les contenus dont nous avons conscience et que nous pouvons gérer, contrôler mais également tous les « rejetons » de l’inconscient qui agitent notre esprit sans répit.

Dans les constellations, la mise en place d’une situation problématique dans l’espace et dans le cadre d’un groupe contenant, offre une perspective nouvelle en laissant entrevoir les dynamiques cachées et les solutions qui sont offertes pour une remise en ordre de notre système familial intérieur.

C’est une expérience très riche et porteuse d’élan pour soi. À travers cette méthode nous pouvons réaliser combien nous sommes à notre insu, pris dans des histoires vécues par nos proches. Cette pratique révèle les mécanismes relationnels qui se mettent en place par des projections et des identifications inconscientes à des personnes ou situations du passé, et qui s’expriment dans les rôles de chacun dans une famille, ou un groupe d’affiliation.

 

Dans quel cas faire appel à vous ?

Maureen : Pour éclairer le sens des transmissions conscientes et inconscientes : prénoms, des dates, des événements, des lieux. La psychogénéalogie permet d’intégrer sa place dans la famille en regard des informations fournies et de rétablir des liens avec soi et son arbre intérieur mais également dans le réel en retrouvant des membres « oubliés »de la famille.

De nombreuses demandes se font à partir de la place que l’on occupe difficilement ( ou pas du tout) dans sa famille mais également dans son couple, dans sa vie socio-professionnelle. Avec cette méthode, on vient pour comprendre des situations, des comportements pour lesquels on ne retrouve pas de sens dans sa propre expérience individuelle.

Des demandes aussi qui concernent les relations familiales, les conflits dans les fratries, entre parents et enfants (quel que soit l’âge des enfants..).Souvent les personnes ressentent un poids très lourd dans les relations avec leurs proches ou dans l’ambiance familiale et il y a une demande pour clarifier les secrets, non-dits familiaux qui empêchent la communication.

À la suite d’un deuil, ou en accompagnement d’une grossesse, pour comprendre les répétitions familiales mais aussi les répétitions de schémas dans ses propres choix de vie.

 

Depuis quelques années, l’intérêt pour la généalogie est de plus en plus fort, l’avez-vous aussi ressenti dans votre domaine ?

Maureen : Oui, plusieurs personnes entreprennent un travail en psychogénéalogie après avoir fait des recherches sur leur généalogie. Cette ouverture sur les archives a créé un phénomène d’intérêt général touchant toutes les catégories de population et une réflexion sur les transmissions à travers les générations, les répétitions de dates, prénoms, événements qui poussent vers la compréhension de ses propres choix de vie et des relations avec sa famille.

 

Comment devenir psychogénéalogiste ?

Maureen : Il est indispensable de passer par une formation. Il s’agit avant tout d’une méthode psycho thérapeutique qui demande un minimum de 2 ans de formation.

Je propose des formations en psychogénéalogie depuis une quinzaine d’années. Le public est souvent composé de thérapeutes mais aussi de particuliers qui ont déjà fait l’expérience d’un travail transgénérationnel et qui souhaite approfondir soit pour eux-mêmes ou dans le cadre d’une reconversion professionnelle.

 

 

Merci à Maureen Boigen pour cette interview, vous pouvez retrouver toutes ces actualités sur son site internet : www.psychogenealogie.com !

À la semaine prochaine pour un nouveau rendez-vous des experts ! 🙂


Commentaires

1 commentaire

Et si tout avait un sens, la psychogénéalogie - LGDA, le blog

[…] À découvrir aussi, l‘interview de Maureen Boigen sur le blog de Famicity. […]


Laisser un commentaire

Famicity Inscrivez vous dès maintenant et commencez à écrire votre histoire pour les générations futures sur www.famicity.com