Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

La version bêta est en ligne !

Nous vous parlons depuis quelques semaines de la nouvelle version de Famicity, vous allez pouvoir, enfin, la tester ! (Youhou !)

Pour cela, nous avons mis en place une version bêta, c’est-à-dire une version d’essai avant sa mise en ligne définitive.

 

Pour y accéder, il faut vous rendre sur www.famicity.com, vous verrez alors apparaître un bandeau en haut de votre écran :

Bêta Famicity

Cliquez sur le bouton « Découvrir ». En quelques instants, l’interface changera pour laisser place à la nouvelle version !

 

Cette version va nous permettre d’avoir vos premiers avis. En fonction de ceux-ci, nous pourrons alors améliorer le site !
Nous comptons, donc, sur vous pour nous donner vos précieux avis 🙂

Pour cela, rien de plus simple ! Vous pouvez nous envoyer un message :

Nous espérons que toutes ces nouveautés vous plairont.

À bientôt.

PS : pour tout savoir à propos de la nouvelle version, cliquez sur les liens ci-dessous :


Commentaires

4 commentaires

Ondine Mazzella

Bonjour, j’aime bien la section histoire, et c »est super qu’on puisse changer la date des histoires que l’on publie. Le bouton partager sur toutes les pages est bien pratique. Et j’aime beaucoup les pages individuelles qui permettent de voir l’histoire, l’album, les informations et l’arbre d’une personne en particulier.
C’est dommage que l’on ne puisse pas voir l’arbre en entier sans le de-zoomer au point de ne voir que de tous petits carrés. Avec l’ancienne version, on pouvait bien le voir en entier,donc peut être qu’un bouton pour masquer et faire apparaître la barre de gauche à notre guise serait une bonne solution pour remédier à ce problème.
Ce serait bien aussi de remettre l’aide comme sur l’ancienne version du site, parce que le moyen de pouvoir contacter le site facilement, c’est bien, mais il y a tant de questions qui avaient des réponses dans l’aide de l’ancienne version.
Sinon, il y a juste un truc que je n’ai pas compris, qu’est ce qu’un caps? Quand on clique dessus dans les publications on voit la personne qui l’a publié, quelles sont les autres fonctions de « caps »

Audrey

Bonsoir,

Merci pour votre retour, très constructif !

Je transmet toutes vos suggestions aux équipes concernant l’arbre.
Nous allons mettre l’aide de façon plus accessible. Actuellement pour y accéder, il faut cliquer sur votre avatar en haut à droite puis sur « Aide ».

Concernant le caps, suite à votre commentaire, nous venons de publier un article qui explique cette nouvelle fonctionnalité et comment l’utiliser. Voici le lien : https://blog.famicity.com/2016/06/une-nouvelle-fonctionnalite-les-caps/

J’espère que cela vous aidera. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez d’autres questions.

Très bonne soirée.
A bientôt,
Audrey

LORENZO Joseph

Bonjour,

La nouvelle version apporte une meilleure lisibilité, c’est un progrès réel. L’ancienne présentation péchait par un affichage redondant des infos. Je pense même que ça pourrait être encore amélioré.

Selon moi, ce qui intéresse sur la page d’accueil c’est de voir du premier coup d’œil les nouvelles publications de post. Il suffirait d’afficher le titre qui existe déjà et/ou un petit résumé. Cela suppose qu’à la création du post un ou deux champs soient dédiés : exemple :

Titre : « Antoine sous les drapeaux »

Résumé : « De 1939 à 1940, Antoine participe, avec son frère Joseph, aux opérations menées par des troupes françaises sur les territoires de Syrie et du Liban, placés sous mandats de la France, qui ont constitué le « Théâtre d’opérations de la Méditerranée orientale – TOMO ».

Titre : « La tarte meringuée au citron de mamie Thérèse »

Résumé : « Pour réussir cette succulente pâtisserie, il suffit de …. »

Les posts immédiatement accessibles devraient être ceux publiés depuis le début de l’année courante, selon une période déterminée (mois ou trimestres), les plus anciens étant archivés, année par année.

Ce site se doit d’être non seulement un espace de partage mais également un média servant à la transmission de(s) culture(s) familiale(s) à destination des générations suivantes. Raconter une biographie me paraît très intéressant, mais cela prend une toute autre dimension lorsque la vie d’une personne est replacée dans son contexte historique. On pourrait imaginer des rubriques, sous formes d’onglets par exemple, où les principaux événements de l’époque pourraient être évoqués : le contexte politique et social, les différents arts (mouvements artistiques et littéraires, chansons/chanteurs en vogue), la nourriture, la cuisine, cette dernière rubrique occupant une place importante dans l’histoire des familles, les événements sportifs, etc….

Mais plutôt que de vous faire un long discours, je vous invite à lire ce court passage d’un ouvrage qui m’a marqué suffisamment pour me donner l’envie de me consacrer à la généalogie familiale. Ce texte est issu d’une œuvre publiée par Jean DELAY (1907 – 1987) sous le titre « Les Avant Mémoires », sans doute la connaissez-vous. L’auteur présente, de façon ludique et didactique, le parcours de ses recherches généalogiques familiales, sur plus de quatre siècles. Je partage totalement cette façon de concevoir la généalogie.

« Une généalogie ennuie tout naturellement ceux qu’elle ne concerne pas. L’énumération de noms inconnus, chronologiquement superposés dans une nomenclature de générations, paraît fastidieuse. Elle cesse de l’être si chacun des individus qui la composent est réintégré dans sa personne, situé dans son milieu, replacé dans son époque. Le rôle qui leur est alors dévolu de témoin de leur temps, vu et vécu sous une incidence particulière par des personnages en situation, multiplie les ouvertures sur un passé qui leur est commun avec beaucoup d’autres. Dans cette perspective l’enquête généalogique n’est qu’un fil conducteur pour revivre le Temps et rencontrer l’Histoire (page 17).

Là réside en général l’intérêt des fouilles d’archéologie familiale. Inégalement mais toujours elles exhument des morceaux d’Histoire, ou du moins en ramènent quelques parcelles. Ce qui est évident pour des lignées notoirement mêlées aux affaires publiques ne l’est pas moins pour les lignées obscures parce que nous les ignorons. Mais dès qu’on réussit à les approcher on y voit apparaître sous des aspects concrets, institutionnels ou événementiels, la corrélation de leurs destins avec l’Histoire qui est la loi commune à tous les niveaux d’une société. Le sort des petits comme celui des grands dépend moins d’eux-mêmes que de la conjoncture. Tout autant que les importants, ou se croyant tels, les gens sans importance, ou soi-disant tels, se trouvent impliqués, consciemment ou à leur insu, dans chaque mouvement du corps social auquel ils appartiennent. Ce déterminisme apparaît mieux dans un enchaînement de générations considérés sous l’optique de la longue durée qu’à l’échelle d’un individu réduit à la courte vue de sa journée (page 18).

Une famille est faite d’une intrication de lignées dont les influences, transmises par le sang ou par l’éducation, s’opposent et se composent. Seule compte la ligne directe dans l’hérédité d’un germe mais l’héritage d’un milieu dépend d’autres facteurs que la transmission séminale des gènes. Le rôle des collatéraux y apparaît souvent considérable. Au sens le plus large le groupe familial n’est pas seulement une entité biologique limitée aux consanguins ou parents par le sang, mais une entité sociale, englobant les affins ou parents par alliance. Aussi bien la généalogie proprement dite n’est-elle que l’assise d’une socio-biographie où la vie d’un individu est reliée à celle d’un ensemble génétiquement mais aussi socialement défini, donnée de culture autant que de nature (page 20).

La disparition est l’évolution naturelle des souvenirs. Les exigences de l’attention au présent contribuent efficacement à les réduire puis le temps fait son œuvre et les efface. Cependant la mémoire d’une lignée, comme celle d’un individu, est sujette à des défaillances qui ne sont pas toutes involontaires. Elle aussi est soumise aux ordres du cœur et se laisse prendre, plus ou moins spécieusement, à ses pièces. « J’ai fait cela dit ma mémoire. Je n’ai pas fait cela dit mon orgueil. C’est la mémoire qui cède ». Il aura suffi au philosophe d’un aphorisme pour éclairer certaines occultations. L’oubli peut être omission désirée sinon voulue, voire aussi pieusement entretenue qu’une mémoire. Il n’est pas facile de distinguer rétrospectivement dans la méconnaissance d’un passé familial la part de la fatalité et celle de la nécessité, le rôle de la destruction et celui de la discrétion. L’érosion du récit n’est pas toujours tout à fait aveugle et chaque remémoration est en définitive récit (page 21) ».

Deux derniers souhaits à exprimer encore :

– la possibilité de disposer d’un lecteur audio/vidéo compatible avec un grand nombre de formats. Certes, on peut introduire des liens vers You Tube ou Daily Motion, mais ça oblige à passer par ces plateformes,

– pourquoi dès l’instant qu’une personne rejoint FAMICITY on perd la possibilité de créer d’autres albums photos la concernant, elle seule dispose de cette faculté par la suite . En effet, j’ai rencontré cet obstacle : j’avais créé un album photos sur le profil d’une de mes sœurs, du jour où elle a intégré FAMICITY, je peux encore le compléter ou le modifier, mais je n’ai plus la main pour en rajouter d’autres. Chacun de nous conserve des photos des autres membres de la famille, c’est un peu dommage d’être bridé à ce niveau-là.

Voilà, bon courage pour avancer vers de nouvelles versions, et merci pour tous vos efforts.

Bien cordialement

Audrey

Bonjour,

Merci pour votre commentaire et vos encouragements !
Nous sommes tout à fait d’accord avec vous et avec toutes vos propositions. Vos idées sont très intéressantes.

Nous allons proposer, prochainement, des abonnements premium qui permettront d’ajouter des vidéos sur Famicity. Ces abonnements nous permettront d’héberger vos vidéos et de continuer à vous offrir notre service.

Concernant l’ajout d’albums photos pour les autres membres (membre de Famicity) cela est désormais possible dans la nouvelle version grâce aux « caps ». Je vous invite à lire cet article qui vous expliquera précisément leur utilité et comment utiliser cette fonctionnalité : https://blog.famicity.com/2016/06/une-nouvelle-fonctionnalite-les-caps/

N’hésitez pas à revenir vers moi si vous avez la moindre question.

Très bonne fin de journée.

À bientôt.

Bien cordialement,
Audrey


Laisser un commentaire

Famicity Inscrivez vous dès maintenant et commencez à écrire votre histoire pour les générations futures sur www.famicity.com