Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Présentation de #RDVAncestral par Guillaume Chaix – Paroles d’experts

Pour ce nouveau rendez-vous Paroles d’experts de la rentrée, nous vous proposons de découvrir Guillaume Chaix, généalogiste professionnel et blogueur !

Suite à son article « C’est la rentrée » sur son blog, nous avons voulu en savoir plus sur son nouveau projet #RDVAncestral et sur son métier. Je vous laisse découvrir cette interview ci-dessous :

Interview de Guillaume Chaix

Bonjour Guillaume, peux-tu te présenter en quelques mots ?Guillaume Chaix

Guillaume : Bonjour Audrey, je m’appelle Guillaume Chaix, j’ai 26 ans et j’habite à Saint-Jean-de-Maurienne, en Savoie.

 

Depuis quelques mois, tu es devenu généalogiste professionnel, peux-tu nous raconter ton parcours ?

Guillaume : Titulaire d’un Master II en Histoire moderne et contemporaine à l’Université Lumière Lyon II depuis 2013, j’ai rapidement projeté de monter mon entreprise et de devenir généalogiste professionnel. Entre 2013 et mai 2016, j’ai voulu découvrir d’autres domaines, d’autres horizons : j’ai donc fait un service civique de novembre 2013 à juin 2014 au sein d’une association dans lequel j’ai mené tout un recueil de mémoires auprès d’anciens ouvriers des cartonneries de La Rochette, près de Chambéry.

Puis j’ai été, près d’un an et jusqu’en juin 2015, salarié dans un centre socioculturel en tant qu’agent de développement. Ensuite, j’ai effectué un Diplôme Universitaire en généalogie familiale en enseignement à distance intégral, proposé pour la première fois en France par l’Université du Maine (Le Mans). En parallèle de ma reprise d’études, j’ai préparé la création de mon entreprise, laquelle a finalement vu le jour début mai 2016.

 

Au-delà de la généalogie familiale, je propose également de retracer l’histoire d’une maison ou d’une propriété à travers ce qu’on appelle un service de généalogie immobilière.

 

Quelles sont les différentes missions qu’un généalogiste professionnel peut rencontrer ?

Guillaume : La mission principale d’un généalogiste, c’est évidemment de proposer de rechercher les ancêtres d’un individu donné et d’écrire une histoire familiale. C’est en tout cas la première chose à laquelle on pense lorsqu’on réfléchit à la question. Pour autant, les missions d’un généalogiste professionnel sont diverses et variées. Cela peut aller de la recherche généalogique classique comme je viens de l’expliquer à la recherche biographique concernant un individu en particulier avec une trajectoire spécifique : un ancêtre ayant migré, un ancêtre militaire, un autre voyageur, une autre artiste… et j’en passe !

Au-delà de la généalogie familiale, je propose également de retracer l’histoire d’une maison ou d’une propriété à travers ce qu’on appelle un service de généalogie immobilière : cela peut s’avérer intéressant lorsqu’on vient d’acheter une maison par exemple ou quand on projette de vendre son bien immobilier et qu’on souhaite le mettre en valeur par son histoire. Enfin, la dernière mission que j’attribue au généalogiste professionnel est celle qui concerne l’accompagnement au sens très large du terme : du simple conseil de recherche à la formation en généalogie en passant par l’organisation de ses papiers de famille pour bien mener ses recherches.

En d’autres termes, je n’envisage pas la conception de mon métier sans la création et l’entretien de lien social : que je sois transmetteur d’une histoire familiale parfois mal connue voire inconnue ou accompagnateur d’une personne néophyte dans le domaine, je prends ce rôle très à cœur et bien sûr très au sérieux.

 

Comment pouvons-nous faire appel à tes services ? As-tu une région de prédilection pour réaliser des recherches ?

Guillaume : Les moyens de faire appel à mes services sont nombreux : d’abord à travers mon site Internet et la rubrique Contact. Ensuite par les réseaux sociaux (Facebook et Twitter essentiellement) sur lesquels je suis très actif et enfin par téléphone ou sur rendez-vous.

Mises à part les recherches concernant l’histoire d’une maison – que je propose pour l’instant uniquement pour les propriétés se situant dans le département de la Savoie – je suis susceptible de mener des recherches dans n’importe quelle région de France. Une fois la prise de contact établie, j’aime prendre du temps avec la personne qui me contacte afin de bien définir ce qu’elle recherche, en prenant soin de bien cerner ses attentes et ses motivations, à la suite de quoi j’établis un devis et, si acceptation du devis il y a, je démarre les recherches.

Par ailleurs, de par mes études, je connais bien l’Algérie coloniale – mon mémoire de Master 2 s’intitule : Européens et Juifs dans la société coloniale algérienne du milieu du XIXe au début du XXe siècles. Trajectoires familiales à partir de Sidi-bel-Abbès – et de par mes origines paternelles, je connais également bien la Maurienne et les Arves en particulier et j’ai beaucoup travaillé sur ces régions. Toutefois, mes origines maternelles étant très diverses, j’ai eu l’occasion de me pencher, dans le cadre de mes recherches personnelles, sur beaucoup de départements et régions de France : Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Orientales, Aveyron, Lozère, Gard, Bouches-du-Rhône, Hautes-Alpes, Rhône ou encore l’Ain.

J’ai néanmoins des sujets de prédilection comme par exemple les trajectoires liées à des migrations – j’écris en ce moment un livre sur deux grands oncles partis d’un petit village de Maurienne pour rejoindre la Californie dans la seconde moitié du XIXe siècle.

 

Tu es aussi l’auteur du blog « Le Grenier de nos Ancêtres » (disponible via ton site http://lgdancetres.com) dans lequel nous retrouvons une multitude d’articles aussi intéressants les uns que les autres. Comment as-tu l’idée de créer ce blog ?

Guillaume : Je te remercie de l’intérêt porté à mon blog. Le Grenier de nos Ancêtres, qui est d’ailleurs devenu l’emblème de mon auto-entreprise, est né au printemps 2014 de la volonté de partager mes recherches. À cette période et grâce à la Revue Française de Généalogie, j’ai appris qu’un Challenge AZ réunissait chaque année de nombreux généanautes. L’idée m’a plu et c’est donc naturellement que j’ai participé à la deuxième édition, en juin 2014.

Au-delà de ce rendez-vous annuel et couronné de succès, mon blog me permet ainsi de partager mes recherches et surtout d’écrire, ce qui constitue mon autre grande passion. L’écriture de ma généalogie m’offre donc la possibilité de faire découvrir l’histoire de mes ancêtres et plus globalement l’histoire de nos ancêtres car d’une recherche à l’autre, on trouve toujours des passerelles et des idées de recherche. Dans ce sens, je trouve la blogosphère généalogique très saine où l’émulation entre tous les généanautes permet d’apprendre plein de choses et de s’enrichir des histoires familiales de chacun-e.

 

L’idée est assez simple : tu pars à la rencontre d’un-e de tes ancêtres à une époque donnée et tu racontes ce que tu veux autour de ça.

 

Les généablogueurs sont de plus en plus nombreux et sont très actifs. Nous avons pu voir que tu souhaites lancer un nouveau projet #RDVAncestral, peux-tu nous en dire plus ?

Guillaume : De plus en plus nombreux et c’est tant mieux ! Je crois qu’on peut même parler de communauté en incluant l’influence des réseaux sociaux sur lesquels nous sommes tous plus ou moins actifs.
Oui, j’ai envie de proposer un nouveau projet aux généanautes, qui pourrait prendre le nom de #RDVAncestral en effet.

L’idée est assez simple : tu pars à la rencontre d’un-e de tes ancêtres à une époque donnée et tu racontes ce que tu veux autour de ça. Le but étant de mêler littérature et généalogie. C’est un bon prétexte pour faire de l’histoire, de la généalogie et en même temps pour révéler une part d’intime, cette part qui nous touche tous quand on fait de la généalogie.

La forme est évidemment libre et appartient à chacun-e qui souhaitera partager son rendez-vous. On peut imaginer un dialogue, ou pas. On peut imaginer à peu près tout ce que l’on veut en tenant compte de seulement trois contraintes : une rencontre avec l’un de ses ancêtres, le fait que cette rencontre doit avoir lieu dans l’époque de l’ancêtre en question et la dernière contrainte serait de publier ce rendez-vous le troisième samedi de chaque mois !

 

Comment pouvons-nous participer à ce projet ? Est-il obligatoire d’avoir un blog pour y participer ?

Guillaume : En ayant un peu d’imagination et en intégrant le hashtag #RDVAncestral à sa publication. Comme la communauté de généanautes est très active sur les réseaux sociaux, j’ai pensé dans un premier temps à un hashtag mais, plus largement, si les généanautes répondent favorablement à l’appel que je lance, nous pourrons imaginer d’autres supports pour diffuser ces rendez-vous ancestraux ! Il est effectivement préférable d’avoir un blog tout simplement pour servir de support à l’article rédigé.

 

Quand aura lieu le premier #RDVAncestral ?

Guillaume : Le samedi 17 septembre ! J’espère évidemment ne pas être le seul à publier ce jour-là mais même si c’est le cas, je trouve l’idée vraiment intéressante dans la mesure où ça allie généalogie, histoire et littérature.

 

Existera-t-il un lieu regroupant tous les #RDVAncestral ?

Guillaume : Suite au premier rendez-vous du 17 septembre et selon le nombre de participants, nous verrons. Si nous sommes plusieurs, il sera en effet envisageable de créer une plate-forme en ligne mutualisant toutes les publications. Ce qui se fait en la matière lors du Challenge AZ est, à ce titre, exemplaire !

 

Merci Guillaume pour cette interview !

Rendez-vous le 17 septembre pour le premier #RDVAncestral 🙂

Pour suivre l’actualité de Guillaume et découvrir son blog, rendez-vous sur son site : http://lgdancetres.com/

À la semaine prochaine !


Commentaires

1 commentaire

Présentation de #RDVAncestral par Guilla...

[…] Pour ce nouveau rendez-vous Paroles d’experts de la rentrée, nous vous proposons de découvrir Guillaume Chaix, généalogiste professionnel et blogueur ! Suite à son article « C’est la rentrée » sur son blog, nous avons voulu en savoir plus sur son nouveau projet #RDVAncestral et sur son métier. Je vous laisse découvrir cette interview ci-dessous : Interview d  […]


Laisser un commentaire

Famicity Inscrivez vous dès maintenant et commencez à écrire votre histoire pour les générations futures sur www.famicity.com